Attention, âmes sensibles s’abstenir. Eloignez les enfants, barricadez vos internets, les images qui suivent peuvent choquer la sensibilité d’un public non averti. A travers mes longues années au service de l’internet mondial, je pensais avoir tout vu. Jusqu’à ce jour maudit. Putain, c’était pas ma guerre.

Certaines d’entre vous m’ont demandé il y a quelques temps de faire un tuto qui montrerait toutes les erreurs à ne pas commettre en maquillage. J’ai trouvé l’idée marrante, même s’il existe déjà un tas de vidéos à ce sujet (notamment celle de Cynthia Dulude). L’idée restait tout de même dans un coin de ma tête, pour le jour où je n’aurais rien de prévu et où j’aurais envie de foutre les j’tons à ChériChéri.

Puis, en ce dimanche soir tranquille de mars, j’ai découvert un site magnifique. En quelques clics, je me suis dit « à quoi bon me donner tant de mal ? Tout est là ! »  La crème de la crème du look voiture volée, le nec plus ultra du goût douteux tendance j’ai-de-la-merde-dans-les-yeux, que dis-je, la quintessence du make up de pouffiasse !

Avant toute chose, rendons à César ce qui est à César. J’ai eu connaissance des fabuleuses vidéos qui vont suivre grâce Tomi, blogueur beauté que vous avez pu découvrir dans une de mes vidéos. Tomi, vraiment merci de ce cadeau. Merci de me donner l’occasion de bitcher comme jamais. Un exutoire pareil, ça soulage mes envies de guerre, de sang, d’assassinats de petits chatons.

Ce site, c’est Mon Coach Star. Au point où j’en suis je vous mets le lien. D’ailleurs au passage, je sais que faire cet article, c’est en quelque sorte obtenir l’effet inverse de ce que je recherche, à savoir leur accorder de la visibilité alors qu’il serait souhaitable que ce site soit enterré à jamais. Mais je pars du principe que la connaissance c’est le pouvoir (ouais, rien que ça) et qu’il faut que LE MONDE SACHE QUE CE GENRE D’IMMONDICES EXISTENT SUR LE NET (ouais, rien que ça bis). Et oui, je me place comme pourfendeur de ce qui cause ce qu’Alice in Quebequie hashtaguait très bien sur Twitter hier soir : #DesGENERATIONSDeGaminesMalMaquillées

Je n’ai pas fait d’enquête appronfondie, obviously. A en croire les mentions légales du site, Mon Coach Star est né de la rencontre des esprits tordus de deux boîtes de prod, spécialisées dans les daubes télévisuelles, fournisseurs officiels de programmes à la con pour TNT en mal d’audience : AH ! Production (Mister France, Tellement People Investigation) et La grosse équipe (Hollywood Girls).

Le principe : prendre quatre nanas sorties de Secret Story ou équivalent daubesque. Se dire qu’avec la couche de fond de teint qu’elles se collent sur la tronche tous les jours, elles doivent s’y connaître en maquillage. Leur fournir pour des milliers d’euros de matos, de make up, d’équipe de tournage. Appuyer sur « rec » et attendre que la magie (les) opère.

Il existe des tutoriels vidéos de maquillage, coiffure, ongles, mode. Je n’ai regardé que celles sur le maquillage. C’était suffisamment insoutenable.

Toutes les illustrations sont des captures d’écran que j’ai faites sur le site.

Nabilla, ou le contour des lèvres noir

Je ne ménage pas le suspense : c’est la pire. Honnêtement, il n’y a rien à prendre dans les conseils qu’elle donne. C’est tellement incroyable qu’on croirait à une parodie. Et de toute façon, une nana qui a les sourcils tatoués, je ne peux pas l’écouter, ma religion me l’interdit.

Le contour des lèvres noir, ce n’est qu’un de ses nombreux talents. Nabilla excelle aussi dans l’art de faire un smokey (qui n’en est pas un) sans estomper. Et c’est également la reine du trait d’eye liner version feutre dans Paint, aussi épais du coin interne au coin externe, appliqué en tirant sur la paupière parce que c’est teeeeellement plus joli quand on ne voit pas ce qu’on fait. Et puis tant qu’à faire, on n’a qu’à dessiner une virgule sur un seul oeil. Pour l’autre, on arrête le trait avant le coin externe. Le contraste, c’est tout un concept.

Et puis déjà, à la base, y’a un problème, puisque Nabilla semble avoir un trait d’eye liner permanent sur les yeux. Sans déconner. Et ça n’a pas l’air de la gêner puisqu’elle se retartine allégrement le raz des cils avec un eye liner d’une autre couleur. Des deux suppositions, je ne sais laquelle est la pire : cette jeune fille s’est-elle fait tatouer un trait d’eye liner ? Ou as-t-elle décidé que le démaquillage, c’est pour les faibles ?

Enfin, la stupeur vient quand elle s’empare d’un crayon noir pour faire le contour des lèvres. « Pas d’inquiètude » nous dit cette chère Nabilla. « On va dégrader le trait avec le rouge à lèvre ». Mais Nabilla, explique moi, je n’ai toujours pas compris : pourquoi, je veux dire, dans quel monde parallèle aurais-je envie d’avoir un contour des lèvres noir, même dégradé ? Alors ok, tu es entrain de nous montrer un maquillage « pop art » (et d’ailleurs, on me dit dans l’oreillette qu’Andy Warhol se serait récemment retourné dans sa tombe). Mais c’est quand même un maquillage que tu trouves « parfait pour sortir ». Personnellement, si un jour j’ai la folie de me faire une bouche qui ressemble à un pot d’échappement, j’implore mes amies de m’assommer à coup de pelle et de ne surtout pas me laisser sortir comme ça.

Mon coach star nabila 2

Admirez la technique, ce geste sûr pour un trait qui suit parfaitement le contour des lèvres

Mon coach star Nabilla 3

Ca, c’est le résultat final. Si si, sérieusement.

Et j’ai failli oublier un détail : Nabilla vous conseille aussi d’utiliser un recourbe cil chauffant. Vous savez, cette horreur vendu il y a quelques années chez Sephora. Et puis comme Nabilla a toujours un bon tour dans son sac à malices, elle vous conseille de l’appliquer après avoir mis votre mascara.

Caroline, ou le contour nommé blush

La blonde de la team. Qui a « le visage carré et des petites joues de bébé ». Alors elle propose de « casser » ça en faisant du contouring ! Mais c’est bien sûr ! Quoi de mieux quand on a un visage anguleux que d’accentuer les angles avec un bronzer. Franchement, merci, je n’y aurais pas pensé. Et quand en plus on appelle ça du blush, qu’on dit de l’appliquer au niveau des pommettes alors qu’on est en train de se le tartiner allègrement depuis l’oreille et jusqu’à la bouche, là, franchement, je m’incline.

mon coach star caroline

Et il n’y a pas que ça ! Merci à Lolie de me l’avoir fait remarquer dans les commentaires : Caroline a aussi une façon très curieuse d’appliquer sa base à fard à paupière. Dans son tutoriel de maquillage de fête, on la voit en effet commencer par mettre un fard sur sa paupière avec son pinceau. Puis, par dessus le fard, elle tartine une primer potion d’Urban Decay qu’elle appelle « fixateur » de maquillage, en l’ayant préalablement mélangé à un autre fard sur le dos de sa main. Oui, la base, PAR DESSUS le fard. Du grand art les amis, du grand art ! Soyons fou, faisons tout à l’envers ! Mettons le fard avant la base, la poudre avant le fond de teint, le pantalon avant le slip !

Ayem, ou l’absence d’estompage

Il n’y a pas de mot. Je vais juste vous citer l’intro de sa vidéo sur le contouring. Ca vaut son pesant de cacahuètes. « Attend, tu connais pas de contouring ? Si tu ne connais pas le contouring tu ne connais rien. C’est une technique américaine trop bien que toutes les stars utilisent là-bas ». Et ce n’est que le début de la misère.

Je ne sais pas ce qu’on trouve dans la collection de maquillage d’Ayem. Mais je peux veux dire ce qu’on ne trouve pas : un pinceau estompeur. Elle devait adorer la géométrie à l’école Ayem, parce que visiblement, faire des traits bien droit c’est sa passion dans la vie. Quand elle nous apprend à faire du contouring par exemple, Ayem n’oublie aucune partie du visage. Le nez, les joues, la mâchoire, le menton, le front. Je ne sais pas si c’est en regardant les videos de Kim Kardashian qu’elle a appris sa technique-américaine-des-stars-que-si-tu-connais-pas-tu-connais-rien, en tout cas elle a du s’endormir avant la fin du tuto. Estomper ? Naaan, c’est pas un maquillage nude qu’elle nous fait la Ayem. C’est tellement plus sympa et « structuré » de laisser des grosses traces marron partout sur sa tronche

Mon coach star Ayem

Comme elle maîtrise à la perfection l’art du maquillage sans estomper, c’est donc tout naturellement qu’Ayem décide de faire un tuto « smokey eyes noir ». Et là, c’est le drame. Le noir, on l’applique à la barbare, histoire que ça ne soit pas pareil de chaque côté, que ça fasse un effet photocopie sur le reste de la paupière, et que ça crease dans les plis. Et pour Ayem donc, faire un smokey, c’est foutre du noir à la truelle, balancer une autre couleur au dessus et le « fondre » avec le doigt. BORDEL MAIS T’AS UN MIROIR DEVANT TOI TU VOIS BIEN QUE C’EST IMMONDE !

Mais Ayem, décidément, elle n’a peur de rien. Tellement ouf et douée qu’elle décide de faire un maquillage « Lady Gaga ». Comprendre : étaler du noir n’importe comment sur les yeux (et justifier ça en disant « Lady Gaga, elle n’hésite pas sur la quantité, alors on n’a pas peur ») et se coller des stickers effets liner approximativement sur la tronche.

mon coach ayem 2

Quand elle en est rendu là, on se dit, « bon, elle n’a pas fini, elle va estomper où mettre une autre couleur ». EH BEN NAAAAAAAN. Ayem c’est une guedin, elle n’a pas peur, elle sort avec un fard à moitié appliqué.

Et là, bouquet final, C’EST LE RETOUR DU CONTOUR DES LÈVRES NOIR. « C’est un peu osé, mais pour un événement, ça peut être sympa ». WHAT’S WRONG WITH YOU ALL !

mon coach star ayem 3

« Là, on est en plein dans le look Lady Gaga, je pense qu’on ne peut pas faire mieux ». Mais si on peut, je te rassure, on peut.

Capucine, ou le blush sur les tempes

Elle n’a fait qu’une seule vidéo make up, et au départ, je me disais, « tiens, c’est pas si pire ». Bon, ok, la vidéo s’appelle « maquillage pour aller en cours » et elle propose de se plâtrer la tronche de fond de teint au pinceau à peintre jusque derrière les oreilles (sisi), mais bon, par rapport aux autres, on aurait presque pu dire que l’honneur était sauf.

Mais l’application du blush arriva « pour illuminer le teint ». Ahem. « On l’applique bien sur les pommettes ». MAIS ALORS POURQUOI QUAND TU DIS CA TU TE TARTINES EN MÊME TEMPS LES TEMPES BORDEL ! Pour reprendre une citation d’Hélène de Mon blog de fille : « le blush on l’applique là où on rougit naturellement. Si tu rougis sur les tempes ma fille, consulte ».

mon coach star capucine

Et puis tant qu’on y est après, on en met aussi à l’arrache avec un gros pinceau sur les paupières « pour agrandir le regard et donner bonne mine » ? SERIOUSLY ?

Arrive ensuite le maquillage des yeux. Où elle propose de faire uniquement un trait de crayon noir bien gras sous l’oeil et de l’estomper grossièrement au doigt « pour agrandir le regard » et rester « naturelle ». ARE YOU FUCKING KIDDING ME ? Et bien sûr, standing ovation pour la grosse tache de mascara sur la paupière mobile qu’on efface surtout pas.

 Voilà.

Vous vouliez des erreurs de make up ? Delectez-vous de ces vidéos qui sont une compilation de tout ce qu’il ne faut pas faire. Je n’ai relevé que les fautes les plus grossières (je ne parle pas, par exemple, de l’absence d’utilisation de base à fard à paupière, du fond de teint qu’on descend jusque dans le décolleté, de l’anticerne tellement étiré qu’il n’est même plus sur le cerne).

En revanche soyez prudentes, la science n’a pas encore bien déterminé ce que l’exposition prolongée à ce genre de cauchemars makepesques pouvait causer comme troubles à long terme.

Vous remarquerez que je n’ai fait aucune remarque sur l’aisance de ces jeunes filles face à la caméra. Ni aucune critique de leurs phrases à la construction énigmatique. Ni aucune référence à une certaine flaque d’eau qui serait logée entre leurs deux oreilles et qu’on entendrait quand elles toussent (quote Benoît Poelvoorde). Je vous épargne également la tirade sur la téléréalité et ses rebuts qu’on nous refourgue à toutes les sauces, sur toutes les chaines, et maintenant même sur internet.

Non non, quand même, on est au-dessus de ça !

Découvrez toutes nos astuces et ainsi que de nombreux conseils pour avoir un maquillage permanent et retrouvez un visage éclatant.